Surveillez vos logs serveur avec LogWatch

Pas forcément indispensable mais pouvant se révéler très pratique selon la situation (surtout si vous n’avez pas le temps ou l’habitude de décortiquer des fichiers de logs), voici l’analyseur de logs LogWatch !
Le principe de fonctionnement de ce logiciel est simple : il analyse les différents logs de votre serveur et vous envoie par email un résumé journalier plus ou moins exhaustif selon le paramétrage choisi.

LogWatch est très simple à mettre en place:

1- Téléchargez et installez logwatch :

apt-get install logwatch

2- Configurez Logwatch (en éditant le fichier /usr/share/logwatch/default.conf/logwatch.conf):

– Cherchez, modifiez :

MailTo = monmail@monfai.com (adresse de destination des logs)
Detail = High (niveau de détails)

C’est installé ! A noter que lors de l’installation, un fichier nommé 00logwatch.cro, vient automatiquement s’ajouter dans /etc/cron.daily pour générer votre rapport quotidien. (Si ce n’est pas le cas, créez vous même le .cron)

Pour lancer le test :

logwatch
Publicités

GNU-Linux/Réseaux sans fil

Le système d’exploitation GNU-Linux/Réseaux sans fil

Sections

[masquer]

 Théorie des réseaux sans fil

 Réseaux sans fil de type PAN, LAN, MAN et WAN

Types reseaux sans fil.png

 Distances et débits

Distances debits reseaux sans fil.png

 Les réseaux sans fil PAN

PAN : Personal Area Network

 La norme ZIGBEE

  • Norme 802.15.4
  • Consomme très peu d’énergie
  • Bas débit (maximum 250 Kbit/s)
  • Idéal pour les applications de type domotique et automatisme
  • Faible coûts de fabrication du composant (1$)

La norme définit trois débits différents :

  • 250 Kbit/s en 2.4 GHz (international)
  • 20 Kbit/s en 868 MHz (Europe)
  • 40 Kbit/s en 915 MHz (USA)

 La norme Wireless USB

Objectif : remplacer l’USB

Autres noms : W-USB (Wireless USB), UWB (Ultra-Wide Band), Wimedia

  • Norme 802.15.3
  • Très haut débit (jusqu’à 480 Mbit/s)
  • Idéal pour les applications multimédia (audio, vidéo) et pour le transfert de données
  • Possibilité de fonctionner en réseau ou en mode ad-hoc
  • Authentification et chiffrement possible

Débits théoriques :

  • 54 Mbit/s à 2.4 GHz
  • jusqu’à 480 Mbit/s de 3.1 à 10.7 GHz La norme Bluetooth
  • Norme 802.15.1
  • Inventé par Ericsson, aujourd’hui groupement de 2500 sociétés
  • Technologie peu onéreuse (composant à partir de 3$) et fortement intégré (puce de 9 mm x 9 mm)
  • Débits théoriques : de 1 à 3 Mbit/s selon la version de la norme

La norme Bluetooth utilise la fréquence 2.4 GHz et définit trois puissances d’émission :

  • 1 mW : portée de quelques mètres
  • 2.5 mW : portée de 10 à 20 mètres
  • 100 mW : portée de 100 mètres

Un réseau Bluetooth, un piconet, est composé d’un maître et de 8 esclaves maximum. Le débit sera partagé entre les différents membres du piconet.

On peut interconnecter des piconets pour former un scatternet (scatter : dispersion)

Les communications peuvent être symétrique (vitesses d’émission et de réception identiques) ou asymétrique (vitesses d’émission et de réception  Les réseaux sans fil LAN

LAN : Local Area Network

 La norme Wifi

Principales normes 802.11 :

  • 802.11a : fréquence d’émission à 5 GHz, débit jusqu’à 54 Mbit/s
  • 802.11b : fréquence d’émission à 2.4 GHz, débit jusqu’à 11 Mbit/s
  • 802.11g : fréquence d’émission à 2.4 GHz, débit jusqu’à 54 Mbit/s
  • 802.11n : fréquence d’émission à 2.4 GHz ou 5 GHz, débit jusqu’à 300 Mbit/s en utilisant les technologies MIMO (Multiple-Input Multiple-Output) et OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing)

Très proche de l’ethernet câblé (802.3), utilise la sous-couche LLC générique de la couche 2, et ré-implémente la sous-couche MAC.

Contrairement à ethernet câble qui est basé sur la technique d’accès CSMA/CD, la norme Wi-Fi utilise le CSMA/CA (Carrier Sense Multiple Access / Collision Avoidance).

Il y a plusieurs modes de fonctionnement, dont voici les principaux :

  • mode Ad-Hoc permet d’établir des connexions sans passer par un point d’accès
  • mode Infrastructure permet d’établir des connexions en passant par un point d’accès, et également de gérer un système de distribution basé sur plusieurs points d’accès utilisant le même ESSID.
  • mode monitor permet de passer la carte Wi-Fi en mode promiscuous, c’est à dire qu’elle voit passer toutes les trames, et pas seulement celles qui lui sont destinées.

Le Wi-Fi utilise des trames de synchronisation temporelle, appelée les beacon frames. Ces trames contiennent l’heure du point d’accès.
Sous couche lan wifi.png

 Sécurité WEP

  • Premier protocole d’authentification et de chiffrement
  • Signifie : Wired Equivalent Privacy
  • Aujourd’hui totalement obsolète car non sécurisé
  • Utilise des clés de 64 bits (clé secrète de 40 bits + vecteur d’initialisation -IV- de 24 bits) ou des clés de 128 bits (clé secrète de 104 bits + vecteur d’initialisation -IV- de 24 bits)
  • Définit deux techniques d’authentification : Open System Authentication (diffusion du ESSID) et Shared Key Authentication (pas de diffusion d’informations avant l’authentification)

 Sécurité WPA

  • Inventé pour pallier les failles de sécurité du WEP
  • Signifie : Wi-Fi Protected Access
  • La norme WPA1 fonctionne sur du matériel existant (mais est cassable). La norme WPA2 nécessite du matériel plus puissant (authentification et chiffrement plus complexe) et est la méthode la plus sécurisée à l’heure actuelle
  • Utilise le standard 802.1x qui se charge de l’authentification et de la génération de la clé
  • Le modèle 802.11i assure la sécurité au niveau de la sous-couche MAC via le protocole TKIP (Temporal Key Integrity Protocol) ou via le protocole CCMP (Counter with Cipher Block ChainingMessage Authentication Code Protocol) (plus sécurisé) Les réseaux sans fil MAN

MAN : Metropolitan Area Network La norme Wimax

 Les réseaux sans fil WAN

WAN : Wide Area Network

 La norme 802.20 Mise en pratique

 Les commandes Wi-Fi

Utilisateurs de Gnome, Attention ! les commandes ci-dessous ne fonctionneront que si vous avez désactivé au préalable Network Manager :

Ubuntu 9.10 et supérieur :

# service network-manager stop

Ubuntu 9.04 :

# service NetworkManager stop

 iwconfig

Invoquée seule, la commande iwconfig affiche toutes les interfaces réseaux :

# iwconfig 
lo        no wireless extensions.

eth0      no wireless extensions.

wmaster0  no wireless extensions.

wlan0     IEEE 802.11bg  ESSID:""  
         Mode:Managed  Frequency:2.412 GHz  Access Point: Not-Associated   
         Tx-Power=20 dBm   
         Retry  long limit:7   RTS thr:off   Fragment thr:off
         Encryption key:off
         Power Management:off
         Link Quality:0  Signal level:0  Noise level:0
         Rx invalid nwid:0  Rx invalid crypt:0  Rx invalid frag:0
         Tx excessive retries:0  Invalid misc:0   Missed beacon:0

On peut indiquer à la commande iwconfig l’interface à afficher :

# iwconfig wlan0
wlan0     IEEE 802.11bg  ESSID:""  
         Mode:Managed  Frequency:2.412 GHz  Access Point: Not-Associated   
         Tx-Power=20 dBm   
         Retry  long limit:7   RTS thr:off   Fragment thr:off
         Encryption key:off
         Power Management:off
         Link Quality:0  Signal level:0  Noise level:0
         Rx invalid nwid:0  Rx invalid crypt:0  Rx invalid frag:0
         Tx excessive retries:0  Invalid misc:0   Missed beacon:0

On peut également utiliser la commande iwconfig pour configurer les paramètres du réseau sans fil :

  • Pour définir le nom du réseau :
# iwconfig wlan0 essid "MON RESEAU"
  • Pour définir le canal à utiliser :
# iwconfig wlan0 channel 3

on peut également spécifier la fréquence avec l’option freq :

# iwconfig wlan0 freq 2.412G
  • pour définir le débit
# iwconfig wlan0 rate auto
  • pour fixer le débit :
# iwconfig wlan0 rate 11M

Le 802.11b définit les débits suivants : 1, 2, 5.5 et 11 Mbit/s.

Le 802.11g définit en plus les débits suivants : 6, 9, 12, 18, 24, 36, 48 et 54 Mbit/s.

  • Pour activer ou non le chiffrement WEP :
# iwconfig wlan0 key off
  • pour spécifier la clé WEP :
# iwconfig wlan0 key 1234567890

on peut gérer de trousseau de quatre clés. On indique le numéro de clé entre crochets :

# iwconfig wlan0 key [1] 1234567890
  • pour changer le mode (ad-hoc, managed, monitor …) de la carte :

Attention, il faut que la configuration coté IP soit arrêtée :

# ifconfig wlan0 down
# iwconfig wlan0 mode Ad-Hoc
# ifconfig wlan0 up
  • pour changer la puissance d’émission (si la carte le permet) :
# iwconfig eth0 txpower 60mW

On peut également spécifier plusieurs paramètres sur la même ligne :

# iwconfig wlan0 channel 11 key off essid NETGEAR

[modifier]iwlist

La commande iwlist permet d’obtenir des informations complémentaires. Invoquée seule, elle affiche la liste des options disponibles :

# iwlist
Usage: iwlist [interface] scanning [essid NNN] [last]
              [interface] frequency 
              [interface] channel 
              [interface] bitrate 
              [interface] rate 
              [interface] encryption 
              [interface] keys 
              [interface] power 
              [interface] txpower 
              [interface] retry 
              [interface] ap 
              [interface] accesspoints 
              [interface] peers 
              [interface] event 
              [interface] auth 
              [interface] wpakeys 
              [interface] genie 
              [interface] modulation

On peut optionnellement spécifier l’interface réseau (inutile si il n’y en a qu’une).

  • Afficher la liste des réseaux détectés :
# iwlist scan
...
wlan0     Scan completed :
         Cell 01 - Address: 00:09:5B:6F:3C:38
                   Channel:11
                   Frequency:2.462 GHz (Channel 11)
                   Quality=57/70  Signal level=-53 dBm  
                   Encryption key:off
                   ESSID:"NETGEAR"
                   Bit Rates:1 Mb/s; 2 Mb/s; 5.5 Mb/s; 11 Mb/s
                   Mode:Master
                   Extra:tsf=0000001241f8f0da
                   Extra: Last beacon: 192ms ago
                   IE: Unknown: 00074E455447454152
                   IE: Unknown: 010482840B16
                   IE: Unknown: 03010B
  • afficher les canaux et fréquences disponibles, et également le canal/fréquence actuellement utilisé :
# iwlist freq        # OU iwlist channel
...
wlan0    13 channels in total; available frequencies :
         Channel 01 : 2.412 GHz
         Channel 02 : 2.417 GHz
         Channel 03 : 2.422 GHz
         Channel 04 : 2.427 GHz
         Channel 05 : 2.432 GHz
         Channel 06 : 2.437 GHz
         Channel 07 : 2.442 GHz
         Channel 08 : 2.447 GHz
         Channel 09 : 2.452 GHz
         Channel 10 : 2.457 GHz
         Channel 11 : 2.462 GHz
         Channel 12 : 2.467 GHz
         Channel 13 : 2.472 GHz
         Current Frequency:2.447 GHz (Channel 8)
  • afficher la liste des clés WEP :
# iwlist encryption        # OU iwlist keys
...
wlan0    2 key sizes : 40, 104bits
         4 keys available :
                [1]: 1234-5678-90 (40 bits)
                [2]: off
                [3]: off
                [4]: off
         Current Transmit Key: [1]
  • afficher les possiblités d’authentification du driver de la carte :
# iwlist auth
...
wlan0     Authentication capabilities :
                WPA
                WPA2
                CIPHER-TKIP
                CIPHER-CCMP
          Current Authentication algorithm :
                open
                shared-key
  • afficher la liste des points d’accés détectés :
# iwlist ap        # OU iwlist accesspoints
ath0      Peers/Access-Points in range:
    5A:1D:14:86:97:BC : Quality=34/70  Signal level=-61 dBm  Noise level=-95 dBm
    5A:1D:14:86:97:BE : Quality=34/70  Signal level=-61 dBm  Noise level=-95 dBm
    5A:1D:14:86:97:BF : Quality=33/70  Signal level=-62 dBm  Noise level=-95 dBm

 iwevent

La commande iwevent permet d’afficher en temps réel les évènements Wi-Fi de la carte.

On lance iwevent sur une console, et sur une autre, on passe des commandes iwconfig. On constate que iwevent affiche les évènements générés :

# iwevent
...
09:15:01.261767 wlan0 New Access Point/Cell address:Not-Associated
09:15:01.261858 wlan0 Set Frequency=2.412 GHz (Channel 1)
...
09:15:40.112202 wlan0 Set Frequency=2.462 GHz (Channel 11)
09:16:01.762209   wlan0    Custom driver  event:ASSOCINFO(ReqIEs=00074e455447454152010402040b16 RespIEs=010482840b16)
09:16:01.762247 wlan0 New Access Point/Cell address:00:09:5B:6F:3C:38

 iwpriv

La commande iwpriv permet de configurer des paramêtres propres à la carte Wi-Fi.

# iwpriv wlan0
wlan0     no private ioctls.

Par exemple, le driver de cette carte ne fournit de paramêtres spécifiques à configurer.

Avec un autre driver, on obtient la liste des ioctl configurables :

# iwpriv ath0
ath0     Available private ioctls :
         setoptie         (8BEE) : set 256 byte  & get   0      
         getoptie         (8BEF) : set   0       & get 256 byte 
         setkey           (8BF2) : set  64 byte  & get   0      
         delkey           (8BF4) : set   7 byte  & get   0      
         setmlme          (8BF0) : set  42 byte  & get   0

Certaines cartes ethernet câble permettent également de configurer des paramêtres internes :

# iwpriv eth0
eth0      Available private ioctl :
                setqualthr (89F0) : set   1 byte & get   0
                gethisto (89F7) : set   0      & get  16 int

# iwpriv eth0 setqualthr 20
# iwpriv eth0 gethisto

  iwspy

Si la carte et le driver le permettent, la commande iwspy permet d’afficher des statistiques en temps réel sur la liaison Wi-Fi :

# iwspy ath0
ath0      Statistics collected:
   00:15:6D:D0:E3:E0 : Quality=22/70  Signal level=-74 dBm  Noise level=-96 dBm
   Link/Cell/AP      : Quality=22/70  Signal level=-74 dBm  Noise level=-96 dBm
   Typical/Reference : Quality:0  Signal level:0  Noise level:0

Par exemple, la carte (et/ou driver) ci-dessous ne permet pas de collecter des informations.

# iwspy wlan0
wlan0     Interface doesn't support wireless statistic collection

 Autres commandes utiles

 lspci

# lspci
...
00:1f.1 IDE interface: Intel Corporation 82801G (ICH7 Family) IDE Controller (rev 01)
00:1f.2 IDE interface: Intel Corporation 82801GB/GR/GH (ICH7 Family) SATA IDE Controller (rev 01)
00:1f.3 SMBus: Intel Corporation 82801G (ICH7 Family) SMBus Controller (rev 01)
04:04.0 Ethernet controller: Atheros Communications Inc. Atheros AR5001X+ Wireless Network Adapter (rev 01)
04:08.0 Ethernet controller: Intel Corporation PRO/100 VE Network Connection (rev 01)

[modifier]lsusb

# lsusb
...
BUS 005 Device 003: ID 0846:6a00 Netgear, Inc. WG111 WiFi (v2)

 lshw

# lshw -class network
...
 *-network:0             
      description: Wireless interface
      product: Atheros AR5001X+ Wireless Network Adapter
      vendor: Atheros Communications Inc.
      physical id: 4
      bus info: pci@0000:04:04.0
      logical name: wmaster0
      version: 01
      serial: 00:24:01:13:fe:de
      width: 32 bits
      clock: 33MHz
      capabilities: pm bus_master cap_list logical ethernet physical wireless
      configuration: broadcast=yes driver=ath5k latency=168 maxlatency=28 mingnt=10 multicast=yes wireless=IEEE 802.11bg
      resources: irq:18 memory:50000000-5000ffff

 Test du réseau Ad-Hoc

Il faut tout d’abord passer la carte en mode Ad-Hoc :

# ifconfig wlan0 down
# iwconfig wlan0 mode Ad-Hoc
# ifconfig wlan0 up

On ajuste ensuite les paramêtres Wifi :

# iwconfig wlan0 essid "UPVD" channel 3 key off

On spécifie ensuite une adresse MAC commune à tout le réseau Ad-Hoc :

# iwconfig wlan0 ap 00:11:22:33:44:55

On spécifie les paramêtres IP :

# ifconfig wlan0 10.0.0.1 netmask 255.255.255.0

Désormais, les différents membres du réseau Ad-Hoc doivent pouvoir se pinguer.

Si ce n’est pas le cas, on peut essayer de changer la fréquence et de la remettre pour forcer une ré-detection / re-configuration.

 Connexion à un réseau sans chiffrement

# iwconfig wlan0 essid "NETGEAR" channel 11 key off
# dhclient wlan0

Connexion à un réseau WEP

# iwconfig wlan0 essid "NETGEAR" channel 11 key CAFECAFECA
# dhclient wlan0

 Connexion à un réseau WPA

Pour se connecter à un réseau WPA depuis Linux, il faut avoir installé le package wpasupplicant :

# apt-get install wpasupplicant

On crée le fichier de configuration suivant :

# cat /etc/wpa_supplicant.conf 
network={
   ssid="RESEAUWPA"
   scan_ssid=1
   proto=WPA
   key_mgmt=WPA-PSK
   psk="supermotdepassetressecure"
}

On lance la commande wpa_supplicant :

# wpa_supplicant -D wext -i wlan0 -c /etc/wpa_supplicant.conf

Cette commande ne rend pas la main, donc soit on la lance en tâche de fond avec &, soit on la laisse tourner et on ouvre une nouvelle fenêtre.

On lance ensuite le client DHCP pour obtenir une adresse IP :

# dhclient wlan0

ubuntu

شرح برمجة نظام أوبونتو Ubuntu 12.04 Precise Pangolin لوقف التشغيل التلقائي كل يوم و في الوقت المحدد الذي تريده: 1- كالعادة نفتح محرر الأوامر الترمينال Terminal عبر Ctrl+Alt+T و نكتب الأمر التالي لنقوم بتثبيت gnome-schedule. sudo apt-get install gnome-schedule 2-

بعد الإنتهاء من تثبيت البرنامج نكتب هذا الأمر لنقوم بتشغيله بسماحات

root: sudo gnome-schedule 3- الآن في القائمة نضغط على New ثم

Recurrent task. 4-

نكتب وصف المهمة، التاريخ و التوقيت، عبر السطر التالي: /sbin/poweroff تم 🙂

Eclairage de nuit avec RedShift

RedShift est un utilitaire bien pratique qui permet de modifier la température des couleurs affichées à l’écran en fonction du jour ou de la nuit. Couleurs naturelles en journée (teinte bleue) et couleur plus tamisées le soir (teintes rouges) pour reposer vos yeux.

 

  1. Installation

    # apt-get install redshift

    Position géographique

    Redshift effectue sa bascule jour/nuit en fonction de la position géographique, de la date et de l’heure locale. Il faut juste récupérer la latitude et la longitude de votre ville. Par exemple, sur :

    http://pgj.pagesperso-orange.fr/latlong.htm

    Pour Paris : 48.5N:2.2E

    Test de couleurs

    Evaluer le changement de couleur en forçant une température de jour très basse (3500k) :

    syntaxe: redshift -l latitude:longitude -t temp_jour:temp_nuit
    $ redshift -l 48.5:2.2 -t 3500:3500

    votre écran va prendre une teinte rougissante. Ca parait gênant en plein jour, mais le soir, cette teinte est moins fatigante pour vos yeux. Une température basse entre 3500K et 4000K est idéale.

    Par exemple, un réglage définitif avec une température de couleur à 5500K (jour) / 4000K (nuit)

     $ redshift -l 48.5:2.2 -t 5500:4000

    Ajouter cette commande en lancement automatique au démarrage. Dès que la nuit va tomber, l’écran va passer en couleurs basses.

    Dans Gnome, il suffit d’ajouter une tâche dans “Applications au démarrage”

    Nom : RedShift
    Commande : redshift -l 48.5:2.2 -t 5500:4000
    Commentaire : éclairage de nuit

 

Firewall via USB

Une petite application bien pratique pour ceux qui ne veulent pas installer un firewall sur chaque machine utilisée.

Windows 7 Firewall Control 3.0 est un petit programme, par la taille, mais une excellente application pour ceux qui n’ont pas installé de firewall. Windows 7 Firewall Control 3.0 est proposé gratuitement par Sphinx software (www.sphinx-soft.com). Mission, proteger vos surfs et l’ordinateur que vous êtes en train d’exploiter lors de vos pérégrinations électroniques. Cet outil n’a pas besoin de s’installer, il suffit de le garder sur une clé USB, une cadre SD, voir même sur son iphone/iPod. Nous avons testé l’objet sur un Windows Vista et le « futur » nouveau (excellent, NDR) Windows Seven. L’outil de Sphinx s’associe parfaitement au centre de sécurité de Windows. Un sacré bon programme qui supporte, entre autres, IPv6.

saviez-vous Vous êtes un génie?


Vous pourriez ne pas être un génie droit cette seconde, mais devinez quoi? Vous avez la capacité, tout autant que n’importe qui d’autre à le devenir.Déplacez la souris sur Tiger Woods, se déplacer sur Einstein, se déplacer sur tous les génies du passé! Il est temps de laisser vos talents cachés briller!

Saviez-vous que les gènes ne jouent qu’un rôle très faible quand il s’agit de la capacité de génie?

Donc, il n’a pas d’importance ce que les gènes, nous héritons de nos parents, nous avons encore la possibilité de nous améliorer à «génie» au niveau – qu’il s’agisse de notre intelligence, notre capacité sportive, notre capacité artistique ou même musicale.

La science moderne a maintenant révélé que:

  • L’intelligence n’est pas fixé
  • Les talents sont pas des dons innés – mais le résultat d’une lente accumulation de compétences
  • Personne n’est génétiquement conçus en grandeur et quelques-uns sont biologiquement pas autorisés à les atteindre

Cette recherche révolutionnaire signifie que nous avons tous la capacité d’améliorer et de devenir un génie à peu près n’importe quelle compétence de notre choix.

Donc – si les gènes n’ont pas d’importance pour beaucoup, ce qui fait une différence?

Il a été prouvé qu’il ya distinctes thèmes clés pour la réalisation de la capacité de génie. Au cours des 3 dernières décennies psychologues se sont penchés sur une grande variété d’élèves très performants, y compris les golfeurs, les infirmières, les dactylographes, les gymnastes, les violonistes, joueurs d’échecs, joueurs de basket et de programmeurs informatiques.

Voici ce qu’ils ont trouvé en commun l’ensemble des ‘types’ de performants:

  • Pratiquer un nouveau passe-temps / sport / discipline mentale change réellement votre corps.  Il ya des changements physiques dans les muscles, les nerfs, le coeur, les poumons et le cerveau de ceux qui montrent de fortes augmentations dans les compétences dans n’importe quel domaine.
  • Les gens ne sont pas habiles à TOUT.  Les gens qui sont étonnants à une compétence particulière ne sont pas automatiquement devenir bonne à d’autres compétences. Par exemple les joueurs de poker peuvent se souvenir des centaines de postes de cartes dans l’ordre mais qui ont une mémoire moyenne pour tout le reste.
  • Excelle la puissance du cerveau.  Même parmi les athlètes des sports, des changements dans le cerveau ont l’effet le plus profond sur la performance.
  • À court terme d’intensité ne peut pas remplacer engagement à long terme.  changement a lieu sur de longues périodes. Il ne se fait pas du jour au lendemain.

Donc, beaucoup d’entre nous nous douter et ne même pas essayer d’apprendre de nouvelles compétences – généralement en raison de la peur et un manque de foi en notre propre capacité. Génies sont vraiment pas différent de vous et moi – ils ont juste mis dans les chantiers durs et ont cru en eux-mêmes.

Maintenant, vous savez que vous avez un génie caché à l’intérieur – que ferez-vous différemment?

Quelques mesures concrètes que vous pouvez prendre pour devenir un génie

  • Embrassez l’apprentissage continu.  Cherchez des façons de vous améliorer sans cesse . Prenez des cours, examiner régulièrement vos progrès et chercher des moyens d’améliorer
  • Apprendre à aimer l’échec.  Les gens qui réussissent à comprendre que l’échec est une condition préalable pour le succès. Chaque fois que vous échouez, vous êtes un pas de plus vers l’atteinte de vos objectifs. Laissez aller de la peur de l’échec et vous obtiendrez beaucoup plus que vous avez pensé n’avait jamais été possible.
  • Lire la suite.  lecture quotidienne permettront d’améliorer grandement votre vocabulaire, votre connaissance au sein de votre zone choisie et vous mettra en avance sur vos concurrents. Je voudrais consacrer une demi-heure à la lecture de tous les jours.
  • Fixer des objectifs.  Objectifs sont essentiels si vous voulez réussir. Objectifs à vous motiver et fournir l’énergie dont vous avez besoin de commettre dans le long terme.
  • Connaissez vos forces.  Vous êtes beaucoup mieux vous concentrer sur vos points forts et de ne pas vous soucier de vos faiblesses. Comme le disait Einstein: « tout le monde est un génie. Mais si vous le jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il vivra toute sa vie croire qu’il est stupide. « 
  • Trouver un coach ou un mentor.  Il est important d’avoir quelqu’un à travailler avec vous sur vos objectifs. Même Tiger Woods et Brian Tracey (qui est plus de 70 ans) ont encore un entraîneur pour les aider à atteindre leurs objectifs!
  • Ne pas s’attendre à un succès du jour au lendemain.  Il ya des chances que vous ne deviendrez pas un génie du jour au lendemain. Compétences extraordinaires ne sont pas appris en une semaine. Seul un engagement à long terme et le travail acharné vous obtiendrez des résultats.

COMODO Antivirus for Linux

Nous sommes ravis d’annoncer que Comodo Antivirus pour Linux 1.0 est prêt pour les tests bêta. Quoi de Comodo Antivirus pour Linux? Comme son nom l’indique, il s’agit d’un produit antivirus de l’utilisateur final pour les systèmes d’exploitation Linux. Principales caractéristiques: * Anti-Virus: 1. Personnalisé à la demande un scan antivirus. 2. Prévu Antivirus balayage 3. Virus en temps réel la numérisation avec l’inspection du fichier stateful Mail Gateway *: 1. Numérisation et supprime tous les types de virus, et les programmes malveillants et potentiellement hostile à tous les éléments de messages électroniques entrants et sortants, y compris les pièces jointes 2. Soutien SapmAssassin pour la détection spam Systèmes d’exploitation supportés: Red Hat Enterprise Linux Server 5.x Fedora 15 SUSE Linux Enterprise Server 11 openSUSE Linux 11.0 Debian GNU / Linux 5.0 (r5) Ubuntu 11.x pris en charge les systèmes de messagerie: Sendmail 8.14.3, qmail 1,03, Postfix 2.5.x ou plus, Exim 4.x. Problèmes connus 1. Pour un message e-mail signé / chiffré, «Supprimer la pièce jointe» peut ne pas fonctionner correctement dans certains cas Liens de téléchargement: ici

download.comodo.com/cav4linux/download/setups/cav-linux_1.0.220659-32_amd64.deb http://download.comodo.com/cav4linux/download/setups/CAV_LINUX-1.0.220659-32.i686.rpm

http://download.comodo.com/cav4linux/download/setups/cav-linux_1.0.220659-32_i386.deb downloads.comodo.com! debian-binaires 1325816992 0 0 100644 4 `2,0 control.tar.gz 1325816992 0 0 100644 7520`?